Puissance des informations du passé

LES TRAVAUX DE JEANNE BASTIEN

La notion de Mémoire telle qu'elle est utilisée dans ma pratique thérapeutique s'appuie sur les recherches et la pratique de Jeanne Bastien, analyste lyonnaise qui, dans les années 80, a découvert et utilisé la réalité d'un terrain vibratoire propre à chaque individu grâce à l'association de différents champs: scientifiques (mathématiques abstraites, physique, biologie etc) et humains (histoire, sociologie, philosophie etc).

En effet, pour chaque événement vécu dans un environnement particulier le corps garde l'information de tout ce qu'il a perçu, vécu et ressenti à cet instant. Un événement particulièrement négatif qui n'a pu être partagé et mis en mots,  ne peut être mémorisé comme un souvenir (mémoire traumatique), imprime sa marque, est transmis sous forme sensible, vibratoire, énergétique. Il suffira ensuite de la réapparition, dans le présent, d'informations/sensations en lien avec celles de l'événement d'origine pour que l'état et la réaction du corps se fasse en fonction de ce qui a été vécu et non plus en fonction de ce qui est présent. Ce qui peut notamment expliquer les différences de réaction et d'adaptation de chaque corps par rapport à un même événement.

Dans ce contexte, l'utilisation des arts a toute sa pertinence puisqu'elle rend possible et actualise l'expression très nuancée et très différenciée du vaste champ individuel des sensations et des ressentis. Elle permet de revenir à l'événement d'origine, à ce qui a été vécu et transmis. Grâce à l'implication active du corps, à la révélation concrète des éprouvés et des situations auxquels ils sont liés, à la mise en mots, le patient prend conscience de la part du passé dans son présent. Cela exige d'avoir le courage de rééprouver les résonnances puissantes du passé dans le présent; à cette seule condition, la personne pourra alors  leur donner un autre sens, une autre place et retrouver une nouvelle liberté grâce à cette analyse sensible, fondamentale, associative et synthétique.

Une telle démarche n'obéit pas à l'idée habituelle d'un déterminisme issu d'une transmission irrévocable. Bien au contraire, il s'appuie sur la conception d'une Mémoire Fondamentale dont le mouvement est une des caractéristiques principales. Mouvement qui permet l'actualisation de tous les possibles.

 

PS: La pratique et les recherches de Jeanne Bastien étaient scientifiques; elles ont été relayées et rapportées de manière fidèle et précise par André Matrat dont les publications et le site internet vous sont indiquées sous le chapitre "Références utiles". N'hésitez pas à le consulter comme complément indispensable de l'exposé fait ci-dessous.

"La mémoire ne fait pas de sentiment, elle est une réalité présente." Jeanne Bastien

 


"Cette peinture dite abstraite est le reflet exact du réel ressenti" Olivier Debré

 

"Toute connaissance qui n'est pas précédée d'une sensation m'est inutile" André Gide

 

"Comprendre c'est pardonner" Mme de Staël

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

11.03 | 21:24

pourrais savoir ou m'adresser pour rencontrer un thérapeute sur ce travail

...
27.09 | 20:11
Contact a reçu 1
27.09 | 20:05
ACCUEIL a reçu 1
04.06 | 13:44
Introduction a reçu 4
Vous aimez cette page