Principes fondateurs

A partir de l'art-thérapie (site: http://www.arttherapie-dtclyon.com), des années de pratique et d'expérience, les travaux de Muriel Salmona et surtout de Jeanne Bastien m'ont permis de mettre au point cette nouvelle pratique thérapeutique.

 

1/ Jeanne Bastien et les traces vibratoires du passé

Fidèle aux travaux de Jeanne Bastien, la "Thérapie en Mémoire Fondamentale " est une recherche active des traces du passé qui sont trop souvent une réalité présente négative pour des patients enfermés dans des ressentis, des états, des répétitions qui les dépassent par leur puissance.

Retrouver les informations liées aux situations et événements du passé, sur plusieurs générations, en leur donnant forme et en les éprouvant, c'est en réduire l'impact, c'est avoir une nouvelle conscience de soi et du monde, c'est retrouver le mouvement et la joie de la vie en toute autonomie.

2/ Valeur du corps

Cette démarche est avant tout celle d'un corps qui éprouve et ressent, qui agit et peut accompagner son mouvement par la parole.

 

3/ Mise en relation des informations

Les informations multiples et nuancées qui sont exprimées sont mises en relation; elles forment pour chaque corps un système relationnel cohérent et unique  appelé "référentiel" dont la prise de conscience donne sens à ce qui est vécu et éprouvé au présent. 

 

4/ Synergie terrain individuel et environnement

Chaque corps est un terrain individuel unique et différencié qui est affecté par son environnement en fonction des qualités et des effets de la trace des événements du passé. Si les conditions inhérentes à l'espace jouent un rôle, les conditions liées temps (dates notamment) sont également importantes car le nombre  est le cryptogramme de l'information, sa base mathématique fondamentale.

La synergie de tous ces facteurs détermine l'état, le mouvement et les capacités d'adaptation et d'évolution de chaque corps au présent.

 

5/ Interdisciplinarité

la Thérapie en Mémoire Fondamentale associe les différents champs du sensible (domaine des arts et des pratiques artistiques), ceux des sciences humaines (histoire, sociologie, philosophie) et ceux des sciences exactes (biologie, physiologie, chimie, physique et mathématique).

Elle exige à la fois empathie et sensibilité mais également réalisme et logique.

C'est une oeuvre de séparation qui réconcilie passé et présent car elle permet d'établir les liens entre la vibration qualitative de l'information fondamentale et la matière. Liens logiques, déterminables et cohérents si l'on change de mode d'approche, de vision et de pensée.

 

CONCLUSION: La Thérapie en mémoire Fondamentale offre un regard nouveau. La relation est au coeur de tous ses principes. Elle signe ainsi le retour du déterminisme mais sans enfermer le mouvement du vivant dans une théorie répétitive et sclérosante puisqu'elle s'adapte à chaque cas qui est unique (valeur de l'individualité) dans son cadre de principes (valeur de la référence collective).

Cette affirmation n'occulte pas le niveau de responsabilité du thérapeute engagé dans cette démarche, bien au contraire. la puissance des traces et leurs effets ne doivent pas être sous-estimés c'est pourquoi le dernier principe énoncé est le premier à devoir être considéré: le respect de la personne accompagnée.

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

11.03 | 21:24

pourrais savoir ou m'adresser pour rencontrer un thérapeute sur ce travail

...
04.02 | 09:12
08.11 | 08:25
Contact a reçu 4
07.02 | 08:25
ACCUEIL a reçu 2
Vous aimez cette page